guillaume antoine gregorien.jpg

Jean-François Frémont

Organiste - maître de chapelle

La formation musicale initiale de Jean-François Frémont se partage entre le piano, abordé dès l'âge de six ans, et la Maîtrise des Petits Chanteurs de Versailles, alors dirigée par Pierre Béguigné. Après un baccalauréat de Lettres Classiques, il poursuit des études musicales complètes au Conservatoire National de Région de Versailles, puis au Conservatoire National Supérieur de Paris de 1979 à 1984 ; il y remporte les premiers prix d'orgue, histoire de la musique, analyse, harmonie, contrepoint, fugue...

Il travaille parallèlement la direction de chœur et d'orchestre et le chant. Passionné par la musique ancienne, il étudie le chant grégorien avec Dom Jean Claire - Abbaye de Solesmes - et approfondit, la stylistique de la littérature pour clavier auprès de Michel Chapuis (orgue) et Ivète Piveteau (clavecin).

Nommé en 1980 à la succession de Pierre Béguigné comme organiste et Maître de chapelle de l'église de Notre Dame de Versailles, il prend la direction de la maîtrise. Son grand intérêt pour la musique ancienne ne l'empêche pas d'aborder également un répertoire plus récent avec des compositeurs Gabriel Fauré, Maurice Duruflé, et de nombreux autres du XXème siècle parmi lesquels Jehan Alain, Jean Roger-Ducasse, Francis Poulenc…

Jean-François Frémont a également abordé le domaine de la composition, d'abord et le plus souvent pour enrichir le répertoire liturgique en fonction des nouvelles exigences dictées par le Concile Vatican II, cherchant à concilier celles-ci avec une écriture musicale digne de son objet.